Sunday, August 30, 2009

Quand Le Monde se met à l’écologie


Dans un article publié sur Le Monde en date du 22 août 2009 (http://www.lemonde.fr/planete/article/2009/08/22/faire-pipi-sous-la-douche-pour-sauver-la-planete_1231089_3244.html), on apprend que faire pipi sous la douche permet de sauver la planète...

Peuples de toutes nations, unissez-vous et réjouissez-vous, car nous sommes sauvés ! Non la Terre n’explosera plus dans 23 ans 983 minutes et 54 secondes, non nous ne finirons plus noyés par la fonte des neiges ou écrasés sous un arbre à cause de notre ami El Nino. Tout ça, c’est fini ! De l’histoire ancienne. Nous allons pouvoir enfin repolluer en paix avec nos moteurs 8 cylindres turbo essence à plomb et éviter de nous ridiculiser avec les voiturettes électriques roulant à 50 sur autoroute... Fini également les grincheux qui, lors de repas entre amis, s’offusquent lorsque vous leur dites que vous allez chercher le pain en voiture, ou qui vous fusillent du regard en apercevant la bouteille en plastique coincée dans la poubelle bleue de la cuisine (tout le monde sait pourtant que le plastique, c’est dans la verte)…

Dans cet article, on y lit par exemple que « Pour sauver la planète, ce sont les petits gestes cumulés qui comptent. Partant de ce postulat, l'ONG brésilienne SOS Mata Atlântica (SOS Forêt atlantique) a lancé, au printemps, une campagne, intitulée "Pipi dans la baignoire" visant à inciter les citoyens brésiliens à uriner sous la douche. Selon les calculs de l'organisation, chaque personne qui évite de tirer la chasse d'eau une fois par jour, en profitant de l'eau utilisée pendant une douche, économise 4 380 litres d'eau potable par an. (…) Pour appuyer sa campagne, SOS
Mata Atlantica a produit un film d'animation, diffusé sur Internet et sur plusieurs chaînes de télévision brésiliennes. Un site Internet également créé pour les besoins de la campagne propose de balayer les doutes des sceptiques, en expliquant, notamment que l'urine, constituée à 95 % d'eau, sera immédiatement évacuée, sans risque sanitaire ni mauvaises odeurs, pour peu qu'on pense à uriner au début de sa douche »

Alors l’écologie sauveuse du Monde ? Quand les supermarchés se mettent jusqu’au Vietnam à adopter une démarche écologique en nous faisant croire que ne plus distribuer de sacs plastiques permet de sauver la planète et est sans lien aucun avec leur volonté de sauver leur portefeuille, quand le gouvernement profite du Co2 pour coller un impôt supplémentaire, il devient indéniable que l'écologie présente des avantages économiques attrayants. L'opportunité écologique sent bon... et c'est donc au tour de la Presse de flairer la bonne affaire. Crise oblige, dans ce secteur aussi il faut bien trouver des relais de croissance…

En commençant donc par cet article du Monde. Evidemment, le scato fait toujours vendre, nous restons de grands enfants. Mais évitons les procès d’intention et ne tombons pas dans la critique facile en dénigrant la politique éditoriale de ce journal respectable. Si Le Monde se flanque d’un article de ce genre, c’est qu’il doit y avoir des messages cachés. Décryptage donc.

Tout d’abord, cet article prône l’égalité des sexes, car enfin l’homme et la femme se retrouvent dans une position similaire afin de soulager leurs vessies et contribuer au sauvetage du Monde. C’est donc un article de fond, visant à démontrer par l’anecdote le besoin de notre société actuelle à établir une répartition démocratique du ratio homme-femme dans tous les aspects de la vie quotidienne. Cet article semble également suggérer par la périphrase que notre gouvernement serait en passe de voter une 73eme loi sur ce sujet, afin de garantir la non discrimination sexuelle. Apres l’interdiction des publicités montrant des corps de femme pouvant suggérer l’assimilation de la femme comme objet de désir et non comme être humain à part entière, asexué, morne et banal, après les ratios gouvernementaux visant à assurer une représentation minimale de la femme dans les fonctions clés du gouvernement, il sera bientôt interdit à toute personne de dévoiler son genre dans les documents administratifs ou les curriculum vitae. Dans la rue, il sera demandé à chacun de limiter au maximum les signes extérieurs pouvant permettre une identification entre hommes et femmes.

Mais cet article va plus loin : il nous permet, grâce à une analyse sémiologique poussée, d’identifier un autre message de fond : l’écologie permet de repenser le Monde de façon différente, en allant au delà de nos préjugés et de notre façon de pensée préformatée. L’écologie remet donc en question notre modèle de pensée unique, conformiste et rétrograde. L’écologie innove, et permet de répondre à cette question existentielle sur laquelle plusieurs chercheurs ont passé leur vie à essayer de trouver des solutions adaptées : comment permettre aux hommes et aux femmes de pisser debout, sans risque, en tout lieu et à tout instant. C’est donc l’écologie qui permet encore une fois de solutionner cette équation réputée insoluble, et la start-up ThinkGreen commercialisera en début d’année une douche portative permettant à chacun de se soulager debout en tout lieu de façon immédiate et discrète.

Mais ou s’arrêtera l’écologie ? Les bénéfices pour notre société sont innombrables et les applications n’en sont encore qu’à leurs balbutiements. Pour preuve, la compagnie aérienne SAS vient de lancer l’atterrissage Ecolo ©. Le principe ? D’après le site internet Développement Durable (
http://www.developpementdurable.com/insolite/2009/08/A2663/avec-la-compagnie-aerienne-sas-lecologie-a-bon-dos.html), il s’agit d’économiser quelques litres de kérosène en coupant les moteurs à l’atterrissage. Pas bête, mais il suffisait d’y penser. Les actionnaires de SAS disent encore une fois merci à l’Ecologie.

Alors, du fond du cœur, merci à toi l’écologie. Apres la fée électricité, la petite Reine ou le moteur à explosion, voici la dernière des plus grandes inventions du siècle.

Fabio

No comments:

Post a Comment