Friday, March 20, 2009

Sale temps pour les femmes

Au Brésil, une petite fille de neuf ans a dû se faire avorter après avoir été violée par son beau-père. Elle était enceinte de jumeaux. L'Eglise brésilienne a ni une ni deux excommunié la mère qui avait autorisé l'opération. Et comme si ça ne suffisait pas, le Vatican a soutenu cette décision, considérant que le viol, c'est moins grave que l'avortement. "Certes, ce que cet homme a fait est horrible, mais il y a tant de péchés graves, et le plus grave est l'élimination d'une vie innocente", a expliqué l'evêque brésilien auteur de l'excommunication.
C'est sûr qu'à neuf ans, porter des jumeaux issus d'un viol parental, c'est tout de même peanuts. Franchement, y'en a qui font un cinéma, hein. A cet âge là, on est une femme qu'est-ce que tu crois. Et elle avait qu'à pas être formée, la gosse, après tout. Parce que tout le monde sait bien que quand on a ses règles, on devient une garce aguicheuse. Même que franchement, à tous les coups, elle lui a fait de l'oeil au beau-papa. Je te laisse, je vais casser du curé, ça me fera du bien

No comments:

Post a Comment